INTRODUCTION

SI L'ON NE REPOND PAS A TON APPEL, MARCHE SEUL. MARCHE SEUL... (GANDHI)

**************************************************************************************************************************************************************************************

Commenti in italiano sono graditi
Comments in English are welcome

**************************************************************************************************************************************************************************************

CE BLOG N'AUTORISE PAS LES COMMENTAIRES ANONYMES

**************************************************************************************************************************************************************************************

Membres

2010/10/28

UN BRIN DE PHILO



"L'homme est une créature essentiellement absurde. Il a pleine conscience de soi ou de son être et il connaît jusqu'aux derniers détails de sa composition ou de sa décomposition. Il n'ignore pas son père ou sa mère et, s'il ne sait où il va, il voit par quelle porte il sort. Mais à quoi il peut bien servir, en dehors de ses besoins personnels et quotidiens, c'est ce dont il n'a nul souci et sa vie se passe à vivre sans savoir pourquoi il vit. Les occupations et les passions remplissent les jours et les nuits des citoyens qui ne recherchent point s'il y aurait une Cité hors de la cité et si le voyage où ils sont engagés aura un terme et un port. Et la vie des vivants se passe sans que la plupart d'entre eux recherchent s'ils ont une raison de vivre et ils meurent sans s'être interrogés sur la vie".


Depuis toujours, je collectionne des passages qui me paraissent intéressants lors de mes lectures mais, la plupart du temps à une certaine époque, je faisais l'impasse sur l'auteur. C'est le cas ici et si j'avais su que cela me servirait en cette circonstance, j'aurais peut-être été plus précise. Tout ce que je sais est que je l'ai lu avant 1989, date de mon départ pour l'Italie. Il me plairait de retrouver l'auteur de ce texte mais mes recherches sur Internet ont été infructueuses, j'en suis vraiment désolée. A la limite, on peut se demander chez quel type d'écrivain auraient bien pu naître ces interrogations, faire seulement des suppositions ?!! Ce n'est pas facile. En réfléchissant un peu, le vocabulaire, le style... peut-être le 17ème siècle ?? Je ne sais.





7 commentaires:

  1. Yes, exactly the way he says this post, and I think that as long as it somewhere deep down, despite the people around me I am, a man never actually even thinking about this and life will pass him in silence. Thank you for this post

    RépondreSupprimer
  2. J'ai mis un lien sur ma page Facebook..... :-)

    RépondreSupprimer
  3. The photo is stunning. The commentary thought-provoking. Life is indeed absurd. Thus people create religions and/or other philosophies to try to make sense of it.

    RépondreSupprimer
  4. Ce petit commentaire-ci (celui que j'écris) n'est que le quatrième que j'écris sur ce post. I give up :-)))

    RépondreSupprimer
  5. En fait, hier j'avais fait quelques recherches. Ca pourrait être du Camus. Entre autres.

    Ceci dit, je ne suis pas sûre d'être entièrement d'accord avec la citation. Les gens religieux savent très bien pourquoi ils vivent. Ils se trompent peut-être mais c'est leur vérité. Même les gens qui pensent que la vie est absurde peuvent se dire qu'ils vivent parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement. Ce qui est aussi une raison de vivre, par l'absurde....

    RépondreSupprimer
  6. Bien sûr, Camus, c'est à lui que l'on songe en premier mais je ne pense pas surtout à cause du style. Pour le reste bien sûr, tu me connais, je ne vais pas te donner tort cependant je pense qu'un grand nombre d'êtres se laissent porter par la vie...Moi aussi, je crois en quelque chose et surtout je crois qu'on a une mission sur terre mais on ne découvre pas toujours laquelle. J'aime bien ton final...

    RépondreSupprimer
  7. voici un texte qui fait reflechir
    merci

    RépondreSupprimer