INTRODUCTION

SI L'ON NE REPOND PAS A TON APPEL, MARCHE SEUL. MARCHE SEUL... (GANDHI)

**************************************************************************************************************************************************************************************

Commenti in italiano sono graditi
Comments in English are welcome

**************************************************************************************************************************************************************************************

CE BLOG N'AUTORISE PAS LES COMMENTAIRES ANONYMES

**************************************************************************************************************************************************************************************

Membres

2010/10/13

THE THORN BIRDS



Le titre de ce roman de Colleen Mc Cullough fut traduit en français de la manière suivante :

Les Oiseaux se cachent pour mourir

Je me demande si le traducteur s'est en cela inspiré des vers du poète français François COPPEE (1842-1908) :

"Le soir, au coin du feu, j'ai pensé bien des fois
A la mort d'un oiseau, quelque part, dans les bois.
Pendant les tristes jours de l'hiver monotone,
Les pauvres nids déserts, les nids qu'on abandonne,
Se balancent au vent sur le ciel gris de fer.
Oh ! comme les oiseaux doivent mourir l'hiver !
Pourtant lorsque viendra le temps des violettes,
Nous ne trouverons pas leurs délicats squelettes
Dans le gazon d'avril où nous irons courir.
Est-ce que les oiseaux se cachent pour mourir ?"

(Promenades et Intérieurs)


Peut-être que les médias de l'époque en ont parlé d'ailleurs, peut-être l'ont-ils dit avant moi... [Je ne puis le dire car, si j'ai toujours entendu parler et du roman et du film qui en fut tiré, je n'ai ni lu le premier ni vu le second, c'est une lacune que j'aimerais bien combler un jour ou l'autre.] Peu importe, j'avais envie de réveiller un peu ce pan du patrimoine français, surtout qu'en ce moment mes bloggers friends publient de nombreuses photos d'oiseaux, toutes plus belles les unes que les autres.





12 commentaires:

  1. Quel joli poèmes.
    Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu la série télé.
    Effectivement le titre anglais n'a rien à voir avec la traduc en français.
    Imgine toi que je vais faire un post sur les oiseaux de mon jardin et qu'il y aura un passage qui fera penser à ton post. Je ne t(en dis pas plus pour le moment. Affaire à suivre.

    RépondreSupprimer
  2. Wow, quel joli post, Giulia!

    Je n'ai pas lu le livre moi non plus :-)))

    Je vois qu'Abe est revenu.

    Tu peux voir le nom des grands hommes en cliquant sur les photos :-)))

    RépondreSupprimer
  3. I saw the Thorn Birds on television and liked it. I think I also read a book called the same name. But it was a long time ago.

    I hope you all had a nice day. We had a little rain yesterday in the afternoon. Not much. We need a lot more rain as it is dry since June.

    RépondreSupprimer
  4. Peut-etre en effet...

    J'aimerai lire le livre plutot que de revoir le film. Peut-etre y a t'il un appercu different que dans le film que je n'irai surement pas revoir...

    RépondreSupprimer
  5. j'aime bien ce poeme

    je vous conseille de lire 'Les oiseaux se cachent pour mourir"c'est un roman passionnant,
    qui ne parle pas d'oiseaux pourtant, mais qui est tres attachant.
    coucou de oiseaubird

    RépondreSupprimer
  6. Quel changement, c'est beaucoup plus fin et plus romantique :-)))

    RépondreSupprimer
  7. je relis ton poste et tu dis : je n'ai ni lu le premier ni vu le second, c'est une lacune que j'aimerais bien combler un jour ou l'autre

    et j'ai cru comprendre que tu n'as pas encore lu "Les oiseaux se cachent pour mourir", ce livre
    que , moi meme,j'ai lu avec plaisir depuis longtemps.
    J'ai beaucoup lu et je lis des romans tout le temps, c'est vital pour moi.
    a bientot......je vais voir tes chats

    RépondreSupprimer
  8. Jolie présentation, Giuia, C'est moins triste que le noir. On a besoin de couleurs dans c'pays !

    RépondreSupprimer
  9. Mince, j'ai fait une faute à ton nom !
    J'ai photographié la rose Julia dans le jardin de mon Amie américaine, l'an dernier en juin.
    Mon Amie s'appelle Julia et cette rose est très belle. Sa couleur n'est ni rose indien, ni parme, c'est un mélange des deux, elle est superbe.

    RépondreSupprimer
  10. Very nice to have it done. congratulations!

    RépondreSupprimer
  11. Vous avez raison : il y a bien un lien entre la traduction et le poème de Coppée: c'est l' éditeur français,
    qui se remémorant peut être un souvenir d'enfance, s'est inspiré du dernier vers pour imposer ce titre.

    RépondreSupprimer