INTRODUCTION

SI L'ON NE REPOND PAS A TON APPEL, MARCHE SEUL. MARCHE SEUL... (GANDHI)

**************************************************************************************************************************************************************************************

Commenti in italiano sono graditi
Comments in English are welcome

**************************************************************************************************************************************************************************************

CE BLOG N'AUTORISE PAS LES COMMENTAIRES ANONYMES

**************************************************************************************************************************************************************************************

Membres

2011/01/07

Le Juge TI


(bande son en bas de page)








commissaire Brunetti
(alias Uwe Kockisch)





Il y a eu :

- Maigret (le regretté Bruno Cremer),

- Colombo,

- Barnaby,

- Derrick,

- pourquoi pas Javert (« Les Misérables ») ou Clouzot (« La Panthère Rose »),

- Harry Callaghan qui emprunta ses traits à Clint Eastwood,

- l’inspecteur Bourrel et bien d’autres,

- San Antonio, ce personnage haut en couleurs imaginé par Frédéric Dard,

- le juge Gallien, inoubliable Lino Ventura dans le film « Garde à vue »

et bien d’autres encore...

Tous commissaires ou inspecteurs de fiction (sauf Eliott Ness interprété par le craquant Robert Stack), tous immortalisés par le petit ou le grand écran.

- Puis, il y eut … Brunetti !

Mamma mia, Brunetti le Vénitien, j’ai le palpitant qui s’affole…

Quel acteur séduisant, j’ai adoré la dizaine d’épisodes que la télé a diffusés l'été dernier. J’espère que le producteur va nous en remettre une petite couche en 2011.

Même si en fin de compte, la protagoniste, c’est Venise, je n’avais d’yeux que pour Brunetti [si ces lignes tombent sous les yeux de mon époux, lui aussi vénitien... Tant pis, il faut vivre dangereusement !] LOL !

Et bravo (en italien on dirait « brava ») à Donna Leon qui a écrit tous ces romans ayant inspiré les épisodes télévisés. C’est une Américaine du New Jersey qui vit à Venise depuis 20 ans. Elle n’a cependant pas souhaité être éditée en Italie car elle tient à continuer à être tranquille dans sa ville. Star oui, mais en dehors!

Et ce n’est pas tout, d’ailleurs vous le savez « souvent femme varie, bien fol qui s’y fie ». Eh oui, dès que l’image du commissaire Nicolas Le Floch a envahi le petit écran, dès que j’ai aperçu la pointe (et le nœud) de ses souliers, dès que je suis remontée lentement jusqu’à son visage, j’ai été frappée par la foudre : son regard à la fois tendre et coquin m’a réduite à néant, eh bien oui je l’avoue, telle la Phèdre de Racine, « je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue ». Coup de foudre au premier…. épisode ! Que voulez-vous, j'aime les êtres qui ont du panache! Ce qui ne l'empêche point d'exercer très sérieusement son métier dans cette France du 18è siècle...


Eh oui, de nos jours, c’est autre chose…« Le premier flic de France » disiez-vous ? Expression galvaudée…


Maintenant, laissez-vous faire, je vous entraîne en Chine à la suite du fameux juge TI.

En 1948, Robert van Gulick ( 1910-1967), diplomate néerlandais et sinologue réputé, traduit « Dee Gong An » : trois affaires criminelles résolues par le juge Ti, fonctionnaire de l’époque Tang (1).


Puis, s’inspirant de vieux récits chinois, R. van Gulick écrira 16 petits romans comme si c’étaient des affaires débrouillées par le juge Ti.

Erudit et polyglotte, il jouait du luth chinois et illustrait lui-même ses romans.

Je crois que le plus connu est « Le Monastère hanté » mais personnellement je n’ai lu que « Trafic d’or chez les Tang » et « La Perle de l’Empereur » (coll. 10-18).



Dans l’ancien système judiciaire chinois, le Juge qui devait être un fin lettré, avait pour mission d’administrer un district. Il assurait le suivi de l’état-civil, des affaires judiciaires et pénales, il intervenait dans les litiges à quelque niveau que ce soit et s’occupait aussi de la voierie, des affaires sanitaires… bref, sa mission était très vaste. Généralement surchargé, il avait avec lui des assistants qu’il recrutait en début de carrière et qui le suivaient au cours de son évolution. On disait de lui qu’il était "le-magistrat-père-et-mère-de-tous ".


Après la disparition de R. van Gulick, le personnage du juge Ti a été repris d’abord par Eleanor Clooney et Daniel Altieri puis par Frédéric Lenormand.

Peut-être ainsi le juge Ti ne mourra-t-il jamais tout à fait...

(1): La dynastie Tang (on écrit également T'ang en EFEO - Ecole Française d'Extrême-Orient) régna au 7è s. de notre ère. Elle fut particulièrement brillante dans le domaine culturel. Elle est considérée comme l'âge d'or de la poésie classique chinoise.





17 commentaires:

  1. Intéressant ! Je ne regarde pratiquement jamais de série, et si peu la télé... Mais j'ai vu ce Brunetti une fois et j'ai trouvé ça bien meilleur que le reste. Je ne sais même pas sur quelle chaine ça passe. Je relirai ton post à fond tout à l'heure. J'ai beaucoup à faire....

    Le Floch, connais pas :-))

    RépondreSupprimer
  2. Impressive post. I couldn't get the sound to work on the player.

    RépondreSupprimer
  3. Greetings, my friend! Thank you for all your kind comments, especially on Creative Confections!

    This is a fascinating post. It would seem you have fallen head-over-heels and quite dramatically for this Brunetti, of whom I do not know. But so long as your swooning is limited to the TV set, I think you'll be OK. :-)

    Hope you're having a great start to the New Year!

    RépondreSupprimer
  4. Hello Giulia, je peux écouter la musique mais cliquer sur le lien me conduit à Deezer (je veux dire que je quitte ton post). Je n'ai jamais réussi à faire ça chez moi, il faudra que tu m'expliques :-)))

    RépondreSupprimer
  5. Des US Deezer ne nous autorise pas à écouter ces titres en particulier... Je ne connais pas le juge Ti mais tu as piqué ma curiosité.

    RépondreSupprimer
  6. Qqchose qui me manque ici au Japon: LES LIBRAIRIES (de livres francais, il s'entend !) !!! Je dois toujours me retenir de trop lire pour ne pas epuiser ma provision...

    Merci de ton passage, et du gentil com, Giulia !!!
    A bientot !!!

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve très bien que, de France, nous ayons à cliquer pour écouter la musique. Parfois je visite des blogs où la musique se déclenche automatiquement et c'est bien gênant si on écoute une émission de radio intéressante....

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Giulia !
    Je repasse plus tard.

    RépondreSupprimer
  9. Me revoilà !

    Post très intéressant d'autant que j'ai de grandes lacunes car je ne connais ni Brunetti ni Ti.
    Moi celui qui me fait craquer, c'est Mac Queen. La première fois que je l'ai vu dans un épisode de "Au nom de la loi", j'étais tellement absorbée par ses yeux bleus "en NB à l'époque" que j'ai essuyé mes doigts tout gras sur le pli d'une jupe toute neuve.
    Je l'aimais bien dans Bullit.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai regardé deux épisodes de Brunetti ( mes origines Italiennes me poussant à les regarder ) J'ai apprécié le fil des histoires et surtout l'acteur ^^:)
    Néanmoins , je n'ai pas suffisamment de recul pour donner un avis ( je vais par monts et par vaux en ce moment , et la télé n'est pas trop ma tasse de thé )
    Par contre j'aime lire ... Et le Monastère Hanté est une vraie perle ( il faut que tu le lises ) :)
    Merci pour ce partage ...Merci pour le commentaire que tu m'as offert ... :)
    Je te souhaite une douce soirée ...
    Baci :)

    RépondreSupprimer
  11. bonne journée . Comment êtes-vous?.
    Comment êtes-vous? Je n'ai pas regardé, donc je ne peux pas commenter, je vous souhaite tout le meilleur

    RépondreSupprimer
  12. Alors à quand le prochain post ? Je m'impatiente :-))

    RépondreSupprimer
  13. Eh bien, Marie, je viens juste de le terminer !!!! Va donc jeter un oeil si le coeur t'en dit... Bisous

    RépondreSupprimer
  14. Tiens, concernant la réponse que je viens de te faire, il est écrit 12 h 36 alors qu'il est 21h 37 !!!!!

    RépondreSupprimer
  15. Leggendo la lista di questi commissari, mi è venuta la curiosità di sapere se in Francia è conosciuta la figura del commissario Montalbano, scaturita dalla penna di Andrea Camilleri.
    Io di R.van Gulick ho letto proprio "il Monastero Stregato", ed è un libro "giallo" coinvolgente.

    RépondreSupprimer
  16. Rispondo a Sciarada : ma come ho fatto a dimenticare di citare Montalbano ??? ("Montalbano sono") e il suo seducente interprete Luca Zingaretti.

    Infatti, è già passato sulla tv francese ma io l'avevo già scoperto nel Veneto... Più oltre, scriverò qualche cosa nel quadro di un post sull'Italia.

    Comunque, grazie mille per il tuo commento interessante. Bacioni

    RépondreSupprimer