INTRODUCTION

SI L'ON NE REPOND PAS A TON APPEL, MARCHE SEUL. MARCHE SEUL... (GANDHI)

**************************************************************************************************************************************************************************************

Commenti in italiano sono graditi
Comments in English are welcome

**************************************************************************************************************************************************************************************

CE BLOG N'AUTORISE PAS LES COMMENTAIRES ANONYMES

**************************************************************************************************************************************************************************************

Membres

2011/06/19

PORTONS UN TOAST!


Champagne!

source : Internet

Qu’est-ce qu’on fête ?

- Tenez par exemple, le BAC, c’est la période.

On n’a pas encore les résultats de 2011 ? Qu’à cela ne tienne, je n’ai pas envie d’attendre la veille des vacances, et puis je ne connais personne qui le passe cette année.

Allez, je vais vous faire réviser vos classiques, on prend l’épreuve de Français. Comme au bon vieux temps, je choisis le Commentaire de Texte.

Il s’agit de la scène 1 de l’acte I de RUY BLAS, drame romantique de V. Hugo (Ruy Blas, le héros, déploie son intelligence et son éloquence, tant pour dénoncer et humilier une oligarchie accapareuse des biens de l'État que pour se montrer digne d'aimer la reine d'Espagne. Mais cette voix du peuple, éprise de justice, éclairée par l'amour, est prisonnière d'une livrée de valet et d'un maître attaché à perdre la réputation de la reine en lui donnant « son laquais pour amant »).

Jean Marais et Danielle Darrieux

Ahhhhhhhhhh, comme c’est romantique ! Vous n’en avez aucun souvenir ? Aucune importance.

Voici où je veux en venir. Je ne peux m’empêcher de vous livrer ce court extrait dit par l’un des principaux personnages, Don Salluste de Bazan, un Grand d’Espagne pour tout vous dire (le texte entier se trouve ICI ).

« Ah ! Tout perdre en un jour... Pour une amourette avec une suivante, une fille de rien... On m’exile! Et vingt ans d’un labeur difficile, vingt ans d’ambition, de travaux nuit et jour. Mon crédit, mon pouvoir, tout ce que je rêvais... charge, emplois, honneurs, tout en un instant s’écroule. Au milieu des éclats de rire de la foule! » [...]

Vous avez bien lu? C’est fou, non ?... Attention, toute ressemblance etc…

(je m’étais bien promis de ne jamais aborder le sujet mais l’occasion était trop belle). Allez, on passe très vite.


- Après le Bac, qu’est-ce qu’on pourrait bien fêter encore ? La Fête de la Musique célèbre sa 30ème édition, c'est parfait.

Exceptionnellement, j’affronterai donc la cohue du centre-ville ce mardi car j’ai promis à mes amis d’aller les écouter à Montpellier.


- L’Ensemble Baroque Arianna à 17 h à N-D des Tables (œuvres du languedocien Mondonville à découvrir)

- Ars Vocalis à 22 h 30 à l’hôtel Cambacérès (hommage à Gabriel Fauré : Mélodies, Pavane, Cantique de Racine…)

Un petit avant-goût ...



- Bon, quoi d’autre ? oh, un tout petit rien, l’anniversaire de… mon blog ! une bougie, une toute petite année me direz-vous, mais quelle année !

Ah ce blog ! Vous n’imaginez pas à quel point j’ai souffert pour tenir jusqu’à ce jour…si si ! je n’exagère pas.

a)D’abord trouver un titre. D’emblée, j’avais pensé à « Un certain regard ». Ah comme cela m’aurait plu, hélas tant d’autres étaient déjà passés par là avant moi : non mais quel scandale (lol) ! Alors, j’ai essayé toutes les combinaisons possibles allant parfois de la plus débridée à la plus dé…bile. Bref, j’en étais arrivée à perdre le boire et le manger (j’adore ce genre d’expression un peu désuète) lorsqu’une amie (bien intentionnée) m’a dit que si je continuais comme ça, eh bien il y avait de fortes chances pour que je ne crée jamais mon blog!!!

Ce fut le déclic : je suis revenue les pieds sur terre et ce fut, tout simplement, « Les Propos de Giulia ». Ouf, j’étais sauvée !

Mais je n’étais pas encore au bout de mes peines.

b)Un an à me creuser les méninges (j’admire ceux d’entre vous qui parviennent à poster chaque jour), un an à me battre avec Blogger, un an à poster, à modifier, à supprimer, à tout refaire, à devenir folle avec les photos à déplacer et surtout les vidéos (crises de nerfs ponctuées par les rires de mon cher et tendre...). Ah, ma fouée, j’en ai bavé, j’peux l’dire !Surtout quand ça se passait au-delà de minuit ! Il faut vous dire que non seulement je manque de temps mais encore je procrastine, alors évidemment... Et mon « award », m’a-t-il fallu batailler pour le positionner à droite… encore merci, Elettra.

c) Tout au long de l’année cependant, j’ai découvert des tas de possibilités. La bannière par exemple (j’en suis à ma 2è… c’est Claude qui va bien rire) : ah là là, même si je n’avais rien à faire sur mon blog, j’y entrais juste pour le plaisir de la regarder, complètement gaga elle était la Giulia.

J’aimerais bien personnaliser davantage mon blog mais en informatique, je suis loin d’être un as, vous l'aurez deviné.

d) Puis le reste est allé tout seul, j’ai découvert le monde fabuleux de la Blogosphère avec ses membres chaleureux, pleins d’humour, avec des blogs absolument magnifiques et si créatifs… Certains d’entre vous m’ont même aidée pour la partie technique à un moment ou à un autre : Marie, Claude, Bergson dans l’ordre chronologique. Thank you, my friends.

Au fait, quelqu’un pourrait-il me dire comment faire pour protéger mes photos ? Elles ne sont pas aussi artistiques et originales que les vôtres mais j’avoue que j’y tiens beaucoup.

Je crois même que je vais abuser encore un peu : est-ce que vous connaissez un (assez) bon traducteur ? Le mien est une vrai calamité.

Merci d'avance, les amis.

e) Enfin, vous n’êtes pas très nombreux à me suivre mais je suis très bien ainsi. Pour rien au monde, je ne voudrais arriver à ne serait-ce que 100 : je ne pourrais pas vous suivre régulièrement, à quoi cela rimerait-il? Tout de même, vous êtes bien certains de vous être tous inscrits ?... Vérifiez donc, ce serait un chouette cadeau d’anniversaire... lol


Cent fois, Marie de Montpellier le sait bien, j’ai failli tout arrêter, découragée. Aujourd’hui, je me dis que si nous sommes arrivés jusque-là, mon blog et moi, cela vaut peut-être la peine de nous donner une 2è chance… ?! WHAT DO YOU THINK ABOUT?

J’allais oublier…

BONNE FETE A TOUS LES PAPAS DE LA BLOGOSPHERE!

12 commentaires:

  1. Hi hi, Victor Hugo était-il visionnaire ????? La réplique de Don Salluste trouve tellement écho de nos jours même si tout ressemblance....etc...
    Bon anniversaire à ton blog ! J'espère que nous aurons encore le plaisir de sabrer le champagne en son honneur, et au tien, l'année prochaine à la même date. (Je vois que nous avons recours au même technicien du blog, toi et moi : Bergson sait tout et nous le transmet avec une grande gentillesse, merci à lui)
    En attendant bonne fête de la musique.
    Bonne soirée.
    Tanette

    RépondreSupprimer
  2. Evviva!!!!!!!Buon compliblog e tanta felicità futura!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Que célèbre t'on ici? fut ma première question et "la fête des pères" la première réponse sans encore avoir rien lu...
    J'avoue que Jean Marais pour le genre romantique...
    Et après avoir relu V.Hugo avec plaisir je tiens à dire bravo à ce blog de 1 an et à lever mon verre!

    RépondreSupprimer
  4. Bravo, félicitations à toi pour ce post et pour la longévité de ton blog :-))) J'ai enfin pu réussir à ouvrir le blog et à lire l'article. Je vais vite poster mon com avant que tout disparaisse.

    Gros bisous à toute la famille.

    RépondreSupprimer
  5. Tchin tchin. Heureux Anniversaire pour ton blog. Il faut être cool, poster quand tu veux et ce que tu veux.
    Bonne semaine Giulia. Amitiés :)

    RépondreSupprimer
  6. Two things at least...I do understand how one can lose it all in an instant!

    And blogging? Tough. But you've persevered with the help of good friends!

    And I always appreciate your comments on our blogs!

    RépondreSupprimer
  7. Merci Guilia pour ton passage sur mon blog, j'en profite pour te faire une petite visite !
    Je suis OK pour le toast au BAC, notre fille qui passe le français nous a fait passer un WE d'enfer avec ses angoisses !
    Ce n'est pas Ruy Blas (magnifique photo de Jean Marais et Danielle Darrieux!) qu'elle avait au progamme mais Don Juan.
    On va attendre les résultats avant d'ouvrir la bouteille.

    RépondreSupprimer
  8. Ciao Giulia, congratulazioni e felice compliblog, brindo con te virtualmente con gioia e allegria!

    RépondreSupprimer
  9. Chère Giulia !
    Bon annif à ton blog et je suis contente de t'avoir fait rire avec mon histoire de case au Togo !!!
    Moi aussi j'ai galéré au début, même encore maintenant. Tiens, pas plus tard qu'hier, je ne peux plus faire partager ma musique. Cela ménerve. Bergson est mon professeur, il est super sympa.
    J'aime bien l'extrait du texte de Ruy Blas.
    J'étais nulle en étude des classiques because que je n'aimais pas ça.
    J'ai fêté la fête de la musique dans mon fauteuil devant le télé. C'était plutôt bien au début et puis c'est parti en vrille.
    Allez ! Champagne pour ton blog !
    Tu verras tu vas y arriver. Moi, je n'ai jamais baisser les bras, car c'est ma drogue du matin.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  10. Spero che Don Salluste non alloggiasse al Sofitel (lol). Buon post e buon testo. Piacevoli da leggere. Buonanotte.

    RépondreSupprimer
  11. Elio, grazie per il complimento. Però, tu vai giù di brutto!!! mentre tutti gli altri (me compresa) hanno evitato di essere più diretti...

    RépondreSupprimer