INTRODUCTION

SI L'ON NE REPOND PAS A TON APPEL, MARCHE SEUL. MARCHE SEUL... (GANDHI)

**************************************************************************************************************************************************************************************

Commenti in italiano sono graditi
Comments in English are welcome

**************************************************************************************************************************************************************************************

CE BLOG N'AUTORISE PAS LES COMMENTAIRES ANONYMES

**************************************************************************************************************************************************************************************

Membres

2011/11/03

IN MEMORIAM

Ils étaient tous poètes.

G. BRASSENS, J. AMADOU, R. LAMOUREUX

-

Georges BRASSENS

30 ans que Georges nous a quittés. Plusieurs hommages lui ont été rendus pour cet anniversaire. L’on sait pratiquement tout de lui.

Ce que l’on sait peut-être moins, c’est que ses derniers mois, alors qu’il était gravement malade, Georges a choisi de les passer chez Maurice Bousquet, médecin à St Gély du Fesc (34).

Ce dernier a écrit son témoignage en 1991 : Monsieur Brassens aux éditions Equinoxe, ouvrage épuisé. Son fils, Jacques Bousquet, également médecin, lui rend aujourd’hui hommage en préfaçant sa ré-édition.



l'adolescent de 15 ans en compagnie de Georges (photo Internet)


Jean AMADOU

Un nom : Amadou vient d’ « aimer » en langue d’oc (sa famille était de l’Hérault, point commun avec Brassens).

Une voix : une belle voix de basse que je viens de ré-écouter dans Radioscopie de Jacques Chancel.

Un physique : 1,95 m.

C’était un séducteur, tous s’accordent là-dessus.

Il vient de nous quitter.

Il a dit entre autres :

« Ne laissez jamais le temps au temps. Il en profite »

« Electeurs : heureux mortels qui sont à l’image de certaines femmes malchanceuses. On leur fait la cour pendant six mois et quand elles ont dit oui, on les cocufie pendant six ans » (Journal d’un bouffon)

[A l’époque, le mandat présidentiel était de six ans. Vous imaginez si aujourd’hui… ?]


Robert LAMOUREUX

On a beaucoup vu ses vidéos « Papa, maman, la bonne et moi » et « La chasse au canard ».

Mais connaît-on ses poèmes ?

Découvrez donc celui-ci.

La plupart du temps,

Quand on aime et qu’on a vingt ans,
Ce n’est jamais pour de l’argent.
Les jeunes filles se disent … en rêvant
Ça m’est égal qu’il ait de l’argent.
Ce que je veux seulement, c’est qu’il soit grand
Avec un sourire éclatant.
Et puis … le reste … évidemment
Mais enfin, la plupart du temps
Quand on aime et qu’on a vingt ans,
Ça n’est jamais pour de l’argent

La plupart du temps,
Quand on aime et qu’on a quarante ans,

Ce n’est pas toujours pour de l’argent.
Mais … on y pense de temps en temps,
On pense à l’avenir, aux enfants,
Aux soupers fins, aux bons restaurants
Avec Monsieur … avec … ou sans.
Mais enfin, la plupart du temps,
Quand on aime et qu’on a quarante ans,
Ce n’est pas toujours pour de l’argent

La plupart du temps,
Quand on aime et qu’on a soixante ans,
Ce n’est pas forcément pour de l’argent.
Mais … on s’renseigne un peu avant
Vous avez un appartement ? une bonne pension ? …
Et votre vieil oncle … il va … comment ?
Mais enfin, la plupart du temps,
Quand on n’aime et qu’on a soixante ans,
Ce n’est pas forcément pour de l’argent.

La plupart du temps,
Quand on aime et qu’on a quatre-vingts ans,
Ce n’est plus pour de l’argent
Pourvu qu’on puisse de temps en temps
S’offrir un p’tit verre de vin blanc,
Ben, mon Dieu, c’est bien suffisant.
Et d’ailleurs, c’est ça qui est tordant,
Quand on aime et qu’on a quatre-vingts ans,
C’est tout à fait comme à vingt ans:
Ce n'est jamais pour très longtemps.


Un autre de ses poèmes ci-dessous :



ROBERT LAMOUREUX l'éloge de la fatigue par modinelly


Lui aussi vient de nous laisser orphelins.


N’oublions pas d'autres disparus en cette année 2011:

- Paulette DUBOST, qui s’est éteinte à quelques jours de ses 101 ans, avait plus de 100 films à son actif dont le célèbre "La Règle du Jeu" de Jean Renoir (1939), cf le lien ci-dessous. Elle était également très engagée contre la corrida et particulièrement contre les écoles de tauromachie.

http://www.youtube.com/watch?v=qxs4P6u1EiI


- Andrée CHEDID, écrivain (poésie, roman, théâtre) et mère des chanteurs Louis et Matthieu Chédid

- Jorge SEMPRUN, écrivain espagnol dont la majeure partie de son œuvre littéraire a été écrite en français

- Peter FALK, mythique lieutenant Colombo

- Jane RUSSELL, actrice américaine (Les hommes préfèrent les blondes)

- et bien d'autres encore qui brillent au firmament...

-


20 commentaires:

  1. Bonjour Giulia.
    Dis moi, tu as un prénom achement célèbre, maintenant ! T'ai-je déjà dis que mon amie amricaine s'appelle Julia. OUI ! Alors je radote.
    de bien beaux hommages.
    J'aimais bien Brassens
    La première fois que j'ai entendu la voix grave de Jean Amadou , c'était dans la feuilleton américain, "Mister Ed", le cheval qui parle, il lui prêtait sa voix, et comme bien souvent, c'était mieux en français qu'en VO.
    Quand à Robert Lamoureux, je l'adorais. Je lui ai rendu hommage aussi sur mon blog.
    Il était drôle sans se forcer.
    A bientôt Giulia !

    RépondreSupprimer
  2. Buongiorno Giulia, grandi artisti questi che hai citato che vivranno per sempre attraverso i loro pregevoli lavori!

    RépondreSupprimer
  3. Ciao Giulia, Brassens lo conosco abbastanza ed ho una compilation di sue canzoni in MP3. Gli altri li scopro qui da te e cercherò di colmare la mia mancanza. Grazie per la segnalazione e buona giornata.

    RépondreSupprimer
  4. buongiorno Giulia,
    George Brassens lo amo molto , sono stata anche a Setè ed ho visto il museo a lui dedicato (a parte la bellezza della Corniche di Setè), l'ho apprezzato anche per mezzo di Fabrizio de Andrè che ha ripreso delle sue poesie.
    Gli altri purtroppo non li conosco.

    RépondreSupprimer
  5. Des noms qui rappellent beaucoup de souvenirs.

    RépondreSupprimer
  6. Giulia, t'ai-je dit que Brassens est le sosie de mon frère (15 ans de plus que moi). La ressemblance est frappante et c'est sûrement pour ça que j'aime beaucoup le chanteur :-)))
    Contente de te voir de retour en ligne.

    RépondreSupprimer
  7. Cette fois-ci j'espère que mon commentaire va s'enregistrer. Je faisais une mauvaise manip. Celui-ci, c'est mon 3e essai depuis ce matin. Au fait, le mandat, c'était six ans ou sept ans? C'est vrai qu'il est émouvant le poème d'Amadou. Je le connaissais mais il y avait bien longtemps que je ne l'avais pas entendu. Plus le temps passe, et plus nombreux sont les gens célèbres ou non qui ont constitué notre univers partis de l'autre côté. Tu ne crois pas que d'une certaine manière ça nous aide à accepter notre sort?

    RépondreSupprimer
  8. Très spécial de ta part de rendre hommage à ces artistes.
    J'étais fan aussi d'Yves Montand décédé à 70 ans il y a 20 ans.
    Merci pour ton com laissé chez moi. Amitiés :)

    RépondreSupprimer
  9. There are so many artists of various stripes that I miss today. Artists who brought joy and light to life.

    And it's nice to hear from you. I'm sorry about Colorado in Color, but I had too many blogs going and had to shut some down temporarily. I may post again on Colorado sometime in the future. Meanwhile, please visit our other blogs. I think you may find them of value, too!

    Best wishes to you!

    RépondreSupprimer
  10. Grazie per il commento lasciatomi. Ma tu sei sempre a "in memoriam". A quando un'altro interessante post? Buona serata domenicale.

    RépondreSupprimer
  11. Grazie tanto, Elio.
    Se tu sapessi, non ho nemmeno un minuto per me stessa.... Forse, tornerò la settimana prossima.
    Comunque, spero che tu abbia pazienza...
    Ciao

    RépondreSupprimer
  12. Brassens...toute ma jeunesse j'ai suivi ces accords de guitare pour pouvoir le chanter. Je suis Breton et Brassens était attaché à la Bretagne où il avait ses amis de ouest. Il avait acheté un maison à Lézardrieux, plutôt, une villa, ou il vivait une partie de l'année, composant et faisant du bateau avec ses copain. Tus ceux qui l'on côtoyé là dans ces villégiatures, le décrivaient comme un homme bon et sympathique.

    Jean Amadou, je l'ai tellement suivi sur les ondes que je le crois encore vivant. Un tel humour est un peu perdu maintenant, à part quelques chansonniers de la vieille école.L'humour est devenu beaucoup plus " gras" et moins intéressant.

    Belle soirée.

    Roger

    RépondreSupprimer
  13. Have a wonderful Christmas Giulia..

    RépondreSupprimer
  14. Je suis bien d'accord avec Elio ! Quel dommage que Giulia ne veuille pas admettre qu'elle a un vrai talent d'écriture. Joyeux Noël, Giulia !

    RépondreSupprimer
  15. Ciao Giulia, volevo augurarti un gioioso Natale e un anno nuovo spumeggiante!

    RépondreSupprimer
  16. Sereno e felice Natale per te e la tua famiglia con tanta amicizia e
    tanta gioia Elettra

    RépondreSupprimer
  17. A very Merry Christmas to You and a very happy New Year to you and family and everyone around you !!!

    RépondreSupprimer
  18. Greetings, Giulia! It was so nice to hear from you again and we thank you for your kind comments. We hope that all is well and we wish for you a wonderful, happy, healthy and prosperous New Year!

    (And you can write in French anytime. Lois knows more French than I do so usually we can figure it out!)

    RépondreSupprimer
  19. Before the sun sets in this year,before the memories fade, before the net works get jammed, wish you and your family Happy New Year!!!

    RépondreSupprimer
  20. Keep the smile, leave the tear. Think of joy, forget the fear. Hold the laughter, leave the pain. Be joyous, because it’s new year’s day!!”

    RépondreSupprimer